Perquisitions à France Insoumise : deux poids, deux mesures du gouvernement Macron

Le déploiement policier mobilisé mardi 16 octobre dans les locaux de la France Insoumise, du Parti de gauche et jusqu’au domicile de Jean-Luc Mélenchon est absolument inquiétant.  Il s’agit d’enquêtes financières dont nous ne connaissons pas les faits. Mais si on voulait frapper l’opinion et faire le parallèle avec des opérations de maintien de l’ordre, ou de dangers publics imminents, on ne s’y prendrait pas autrement. Or il s’agit là d’un mouvement politique d’opposition.

Même si la justice agit en toute indépendance, on ne peut pas s’empêcher de remarquer la coïncidence avec la nomination du nouveau ministre de l’intérieur. Des sources informées estiment que les comptes de campagne du Président Macron manquent de netteté. Et plusieurs ministres éminents ont quelques affaires sur le dos. Verra-t-on bientôt la police perquisitionner l’Elysée et les ministères ?

Article