Pour la liberté de la presse, soutien au quotidien algérien El Watan

 

Issu du mouvement social de 1988 et de la réforme constitutionnelle de 1989 le
statut de la presse a permis la création de journaux indépendants, arabophones et
francophones, et de très bonne qualité. Et ce dans les limites imposées par un
régime qui contrôle la manne financière.

Aujourd’hui, l’un des fleurons de la presse algérienne, le quotidien El Watan
(100 000 exemplaires), aux prises avec des graves difficultés financières est de plus
menacé d’asphyxie par le pouvoir qui, en violant délibérément la loi, le prive de la
publicité étatique, condition sine qua non de la survie.
C’est que El Watan n’ayant jamais considéré l’armée et le pouvoir politique
comme étant en dehors de son champ d’investigation, le pouvoir entend le lui faire
payer.

Parce qu’une presse indépendante est indispensable au débat démocratique,
El Watan doit vivre. Le pouvoir algérien doit respecter sa constitution et ses lois et
donc faire bénéficier El Watan des recettes publicitaires publiques au même titre que
les autres titres.

Ensemble!, mouvement pour une alternative de gauche, écologique et
solidaire, apporte son soutien à la presse algérienne indépendante et en particulier
au quotidien El Watan, à sa rédaction et à ses journalistes pour qu’ils puissent
continuer d’enquêter librement et d’informer leurs lectrices et lecteurs en toute
indépendance.

Paris, le 11 août 2021

Article