A propos des projets de réunion des responsables de gauche et écologistes

 Lundi 29 mars, Yannick Jadot appelait les « leaders de la gauche et des écologistes » à se rencontrer pour préparer 2022, pour « se parler sans se résigner » face aux menaces de l’extrême droite et pour rejeter la politique de Macron et de son gouvernement. Plusieurs des responsables cités lui ont déjà répondu. Ensemble s’en félicite. Une telle rencontre peut permettre un début de remobilisation commune face aux menaces de l’extrême droite et pour rejeter la politique de Macron et de son gouvernement.

Il convient de ne pas laisser seulement les dirigeant.es nationaux et candidat.es discuter de projets et de candidatures seul.es. Si on veut aboutir à un rassemblement qui propose des perspectives à la population, il faut créer les conditions d’une mobilisation populaire pour intervenir dans le débat.

Ensemble participera à toutes les initiatives visant à la mobilisation citoyenne, une mobilisation pour mettre en avant une autre logique face à la crise, une logique qui parte des besoins de la population. Et qui mette au premier plan ses besoins sanitaires et sociaux. Pour Ensemble, il convient de rassembler les organisations de gauche et écologistes, en lien avec le mouvement social, de rassembler pour les mobilisations d’aujourd’hui et les échéances électorales de demain. Pour gagner. Et mettre en place des solutions radicales à une crise elle-même radicale, des solutions qui tournent le dos au social-libéralisme et porte les exigences écologistes et démocratiques.

A contrario des politiques des années Hollande, amplifiées par Macron, Il convient de se rassembler dès maintenant pour les mobilisations d’aujourd’hui et les échéances électorales de demain. Pour gagner. Et mettre en place des solutions radicales à une crise elle-même globale.  Afin d’y parvenir, il faut s’unir sur une logique antilibérale et anti - productiviste, ainsi que sur les exigences écologistes et démocratiques.

Article