Second tour : prise de position commune PG, Ensemble, PCOF

Au terme du 1er tour des élections municipales la droite et l'extrême droite sont en mesure de gagner des dizaines de villes du fait de la sanction des listes conduites par le PS. Le Front de Gauche n'a jamais joué la politique du pire. Il faut un rassemblement et la fusion de toutes les listes de gauche  pour battre la droite et l'extrême droite !

Les électrices et électeurs du Front de gauche doivent pouvoir être représentés au second tour et dans les conseils municipaux pour résister à l'austérité et aux dégâts du libéralisme. Des listes d'union seront possibles dès lors que sont représentés les choix entre les différentes orientations exprimées au premier tour par les électeurs, et que le Front de gauche et ses électeurs sont respectés.
Dans ce cadre, les rassemblements et fusions des listes de gauche contre la droite et l'extrême-droite doivent se faire, en respectant les votes au 1° tour, en refusant toute alliance avec des forces de droite. Ces accords devront respecter la diversité des composantes des listes du Front de Gauche et le choix de chaque composante quant à la participation, ou non, aux exécutifs et aux votes des budgets.

Le 25 mars.

Parti de Gauche, Ensemble, PCOF

Article