Seconde Université d'été d'Ensemble : un vrai succès !

Plus de 400 participant.es pour cette 2e Université d’été d’Ensemble !, à Bordeaux, du 22 au 26 août. Pour mémoire, l’an dernier, 300 personnes s’étaient retrouvées à Pau. C’est donc une progression significative, dans un moment où situation nationale, européenne et mondiale ne portent pas franchement à l’optimisme. La construction du mouvement, l’implication de secteurs plus nombreux lors de la préparation de cette échéance estivale ont également permis une diversification des thèmes des débats et ateliers. Ceux-ci portaient évidemment sur l’actualité brûlante (Grèce, Moyen Orient …) et les échéances des mois à venir (COP 21, crise financière, Podemos, Front national, défis du chômage et des droits pour les chômeurs et précaires …) mais aussi sur des questions au long cours (marxisme, syndicalisme, féminisme, éducation, antiracisme, média, industrie d’armement …) ou d’autres, qui amenaient à faire un pas de côté (l’actualité de Montaigne, l’art et l’éducation populaire, le lien entre science et démocratie …).

La question grecque a été présente tout-au-long de l’Université d’été. Elle appelle des débats importants s’agissant notamment de notre approche stratégique de l’Union européenne, ou de notre conception des moyens d’une politique alternative, a été très présente tout-au long de l’Université d’été. Un meeting international a mis en avant la centralité de l’expérience grecque, dont témoignait une représentante de Syriza, aux côtés d’ambassadeurs de Podemos, du Sinn Fein, du Front populaire tunisien, de Die Linke ainsi que de Marie-Christine Vergiat, députée européenne du Front de gauche.

Il y eut d’autres occasions de débattre, notamment un meeting concernant les perspectives politiques à gauche, avec des représentants des composantes du Fdg, d’EELV, du NPA … Mais la discussion fut constante, hors des limites prévues par le programme, puisque la plupart des organisations et mouvements furent présentes plusieurs jours. Ce fut notamment le cas de La Motion Participative (LMP) et de l’Ecologie sociale, courants d’EELV avec lesquels nous entretenons des relations très régulières depuis plusieurs mois. A l’Université d’été, le débat prévu avec leurs représentant.es fut très riche, rassemblant de nombreuses et nombreux militant.es venu.es de l’ensemble des régions, permettant une appropriation large des enjeux et des convergences en cours. Soulignons aussi la participation de responsables syndicaux de plusieurs fédérations de la CGT, de la FSU, de Solidaires, qui ont permis de reprendre la question des capacités des mobilisations populaires à changer la situation politique et de tracer des perspectives. 

A souligner également le débat portant sur le Moyen Orient, qui permit notamment  l’intervention de Denis Sieffert à propos du conflit israëlo-palestinien et celle, particulièrement mémorable, de Sehabat Tuncel, militante kurde de Turquie membre du HDP, venue faire état de la situation et des combats héroïques des Kurdes de Syrie, en première ligne contre Daesh, et de ceux de Turquie face à Erdogan qui rallume la guerre civile.

La dimension artistique ne fut pas absente, des conférences gesticulées au théâtre en passant par la projection, en présence du réalisateur, du dernier documentaire de Marcel Trillat concernant les migrants.

Au-delà des débats et ateliers, l’Université d’été a démontré à quel point Ensemble ! poursuivait sa construction. Les composantes qui le constituèrent voici un peu plus de 18 mois se sont effacées et c’est l’appartenance commune qui vaut, tandis que chacun.e, remerciant chaleureusement l’ensemble des intervenant.es et les militant.es bordelais qui ont permis que l’événement se déroule dans de bonnes conditions, et avant d’affronter la rentrée politique, se projette déjà dans l’échéance de l’an prochain !

Ingrid Hayes

Article