Société Louise Michel. Mardi 27/10. Guerre et Paix…Et Ecologie.

Ou les risques de militarisation durable avec Ben Cramer et Vincent Gay.

À quelques semaines du sommet pour le climat (COP 21), à Paris en décembre 2015, les militaires de tous les pays n’ont pas de souci à se faire, ils pourront continuer de saccager la planète sans que personne ne pose les questions qui pourraient les fâcher.

Quelle est l’empreinte carbone des activités militaires ? Et pourquoi est-elle passée sous silence par les Nations unies mais aussi étrangement par une grande partie du monde associatif ?

La question écologique et climatique étant devenue le principal enjeu stratégique des états-majors : comment les dérèglements de l’environnement et du climat pourront être utilisés à des fins de guerre ? Et quelles solutions à la crise écologique envisagent les militaires et les lobbies militaro-industriels sur le long terme ?

C’est à ces questions “brûlantes” parmi d’autres qui ne seront pas posées à la COP 21 que Ben Cramer apportera quelques éclairages “désarmants” qui seront discutés par Vincent Gay avant d’engager le débat avec la salle.

 
Ben Cramer, polémologue au CIRPES, Paris* et GRIP, Bruxelles**, journaliste scientifique spécialisé dans l’environnement et chroniqueur à Charlie Hebdo, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le nucléaire et les questions militaires.
*Centre Interdisciplinaire de Recherches sur la Paix et d’Etudes Stratégiques
** Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la sécurité

Vincent Gay, militant écologiste, membre du comité de rédaction de la revueContretemps,coordinateur du livre Pistes pour un anticapitalisme vert (Syllepse, 2010).

Mardi 27 octobre 2015, à 19h00 au Balbuzard Café
54, rue René Boulanger 75010 Paris,
Métro République

Article