Société Louise Michel. Qu’est-ce que John Dewey peut nous aider à penser ? Avec Joëlle Zask.

Mercredi 29 octobre à 19 heures au Lieu-dit 6, rue Sorbier Paris XXe

John Dewey (1859-1952) est un penseur radical de la démocratie et de l’éducation qui appartient à l’aile gauche du courant libéral américain. Il n’a jamais adhéré au marxisme et défendu un socialisme non étatique fondé sur l’expérimentation collective. Il a refusé l’idée de « lois de l’histoire ». Tout autant le même a donné son nom à la commission d’enquête créée en 1937 à la demande de Trotski pour faire justice des accusations monstrueuses portées contre lui par Staline.

Qui était-il donc ? Joëlle Zask s’attachera à nous présenter ce qu’est le pragmatisme, dont John Dewey est, avec William James, un des principaux penseurs. Comment penser la vérité ? Quelle est la place de l’expérience ? Comment agir et juger de nos actions ? Que valent les principes en politique ? Quelle est la différence entre la notion de public et celle de citoyens ? Toutes ces questions pourraient nourrir notre réflexion sur la démocratie, les sciences, le rôle des experts, la place des mouvements sociaux, et bien d’autres choses encore.

Gilles Deleuze a écrit que le pragmatisme était le cadeau fait par l’Amérique à la philosophie. Nous le vérifierons ensemble à l’occasion de cette soirée.

Joëlle Zask, spécialiste de philosophie politique et du pragmatisme, enseigne à l’université de Provence. Elle a traduit en français les textes les plus importants de John Dewey. On lui doit aussi, et notamment, L’Opinion publique et son double, livre I: l’opinion sondée; livre II: John Deway, philosophe du public (L’Harmattan, 2000), Art et démocratie (PUF, 2003), Participer : Essai sur les formes démocratiques de la participation (Le Bord de l’eau, 2011).

Article