Solidarité avec le journal Médiapart

Les récentes révélations des journalistes de Mediapart ont apporté de nouveaux éclairages quant au fond obscur des activités de celui qui fut l'homme de confiance du Président Macron.

Les perquisitions tentées hier dans les locaux de Mediapart témoignent de manière inquiétante des moyens auxquels  le pouvoir veut recourir pour répondre à la situation ainsi créée.

Ces perquisitions prétextaient d'une « atteinte à la vie privée » d'Alexandre Benalla et de Vincent Crase. Il s'agit en vérité d'une atteinte à la liberté de la presse. Soutien à Mediapart et à son droit de protéger les sources de son travail journalistique.

Article