Solidarité Catalogne

L'article 155 est toujours en vigueur et la Catalogne, sous tutelle de Madrid.

Des prisonniers politiques sont toujours enfermés, loin de leur région. L’ancien président Puigdemont et plusieurs de ses ministres sont toujours en exil à Bruxelles, sous le coup d’u mandat d‘arrêt international. L’ancienne députée de la CUP Anna Gabriel, accusée aussi de sédition et risquant trente ans de prison, s’est réfugiée en Suisse… Sans oublier les attaques quotidiennes contre la liberté d’expression en Catalogne (et ailleurs dans l’Etat espagnol, le rappeur Voltanyk a écopé de trois et demi de prison pour une chanson antimonarchique jugée séditieuse) ; la télé catalane, TV3, subit la censure ; les associations culturelles et sportives souspçonnées de catalanisme sont financièrement étouffées ; Rajoy menace de s’en prendre à l’apprentissage du catalan à l’école ; des manifestants réclamant la libération des prisonniers politiques ont été brutalement arrêtés cette semaine…

La liste des atteintes aux libertés individuelles et collectives en Catalogne est longue. Les forces indépendantistes, majoritaires au Parlement catalan, enfin, n’arrivent pas à trouver un accord à ce jour et à trouver un remplaçant à Puigdemont.

Pour faire le point et en discuter de la situation en Catalogne, les comités de défense de la République de Paris (CDR), le Collectif de soutien avec le peuple catalan, auquel Ensemble ! participe, l’Assemblée nationale catalane (ANC) et la CUP, organisation anticapitaliste indépendantiste, organisent une réunion publique le 7 mars à partir de 19h30 à la Bourse du Travail 3 rue du Chateau d'Eau 75010 Paris (salle Ambroise Croizat).

Deux invités : l’ancien député de la CUP Quim Arrufat et le comédien Sergi Lòpez, très engagé aux côtés des indépendantistes.

Article