Soutien aux étudiants mobilisés à Montpellier

Dans la nuit du 22 au 23 mars, une dizaine de nervis, armés et cagoulés ont envahi l’amphithéâtre occupé dans le cadre de la mobilisation contre la Loi Vidal.

Avec la complicité du doyen de droit et de la sécurité de l'établissement, ils ont agressé la cinquantaine d'étudiant.e.s et de lycéen.ne.s présents, mobilisés contre la sélection, la Loi ORE et la réforme du bac.

Des témoignages concordants accablent le doyen de Droit, Phillipe Petel, sur son rôle dans cette irruption.

Celui-ci a déclaré à la presse : « les étudiants [qui ont passé à tabac les grévistes] ont voulu se défendre. Et moi je ne peux pas les en blâmer. Moi je suis assez fier de mes étudiants. Je les approuve totalement. » Ces déclarations sont indignes de la fonction qu'il occupe.

La Ligue des Droits de l'Homme demande à juste titre au procureur de la République l'ouverture d'une enquête "concernant la mise en place d'une milice privée, intervenant de façon coordonnée, avec armes et violences afin d'effectuer une expulsion illicite".

Ensemble ! condamne unanimement les agressions commises par une milice violente sur des étudiant.e.s et lycéen.ne.s qui conduisaient une occupation pacifique de l'amphi A.

Ensemble ! adresse aux étudiant.e.s et lycéen.ne.s blessé.e.s son entière solidarité.

Dans les villes ou Ensemble ! est présent, Ensemble ! participera à toutes les initiatives de solidarité contre toute forme de répression du mouvement social.
Qu'elle viennent du Ministère, comme à Toulouse, des forces de police, comme à Grenoble, ou par des milices privés comme à Montpellier.

Article