Sur un acharnement judiciaire

Le procureur de Gap désire un procès des 3 de Briançon, avec quatre nouveaux inculpés, un procès à grand spectacle pour désormais "les 7 de Briançon". Il ne lui a pas suffi de se voir désavouer lors du procès précédent. Il croit tenir sa revanche. Il ne veut pas croire qu’il va y avoir une mobilisation de plus grande ampleur que le 31 mai. Il préfère ne pas savoir que la question des frontières va être soulevée, que va être dénoncé le non respect de l’espace Schengen. Nous allons pouvoir réaffirmer que nous vivons en Europe, que les frontières de « guerre » des États-Nations sont obsolètes. Nous allons pouvoir dire que la politique de Collomb et de Macron est d’une hypocrisie totale, seule l’ouverture des frontières est le commencement d’un traitement humain de la question des réfugié.e.s.

Nous dénonçons l’acharnement du procureur de Gap envers les personnes qui pratiquent la solidarité et la fraternité. Nous affirmons notre soutien aux quatre inculpés, Benoît, Juan, Lisa, Mathieu qui rejoignent Eleonara, Bastien, Théo. Notre soutien est total aux désormais "les 7 de Briançon".

Ensemble 05

Gap le 18 juillet 2018

Article