Syrie : l'horreur continue

Le régime de Bachar al-Assad achève sa « reconquête » de la Ghouta par l'horreur d'un nouveau bombardement chimique contre la population de Douma, la dernière ville qui échappait encore à son emprise.

Ses alliés russe et iranien une fois de plus couvrent le crime dont ils sont complices, et évoquent la fable d'une désinformation de la part des rebelles.

Trump, pour se démarquer d'Obama et de ses sinistres « lignes rouges », envisage une frappe punitive, et dans cette perspective se concerte avec Paris et Londres. Cela ne dédouanera en rien l'Administration américaine de ses propres responsabilités dans la situation créée en Syrie.

Et rien ne permettra de revenir sur des années de passivité face à la barbarie déchaînée contre le peuple syrien et sa révolution démocratique. Ni n'effacera la honte de l'abandon où a été laissé ce peuple martyrisé.

Solidarité avec le peuple syrien !

Article