Un Manifeste à vomir ...

Le Manifeste « contre le nouvel antisémitisme » (1) signé par plus de 250 personnalités (mais piloté par le sinistre Philippe Val) est une manœuvre cynique et provocatrice que la gauche toute entière doit condamner fermement. Il fait partie d’une offensive idéologique à la fois contre le mouvement de solidarité avec la Palestine (BDS notamment), contre l’antiracisme politique qui lutte contre toutes les formes du racisme dont l’islamophobie et contre la gauche radicale.
Cette offensive s’inspire sans doute du procès en sorcellerie mené actuellement en Grande-Bretagne et relayé largement par la presse de droite contre la direction du Parti travailliste accusée malhonnêtement de complaisance envers l’antisémitisme. On ne peut jamais le souligner assez : ces accusations sont sans fondement, hypocrites et ne visent qu’à affaiblir l’actuel dirigeant travailliste Jeremy Corbyn et à travers lui la gauche radicale dans son ensemble.
Une lecture même superficielle du texte de l’Appel devrait suffire pour comprendre la supercherie.
« [N]otre histoire européenne, et singulièrement française, dit-il, (…) est profondément liée à des cultures diverses parmi lesquelles la pensée juive est déterminante. » (souligné par l’auteur de ce blog).
Il s’agit donc de singulariser la culture et la communauté juive dont la contribution aurait été « déterminante », minorisant ainsi d’autres minorités présentes en France depuis des siècles qui ont irrigué la culture française et européenne. Autrement dit, diviser pour mieux régner.
« Il s’agit d’une épuration ethnique à bas bruit au pays d’Émile Zola et de Clemenceau. »
Beaucoup de commentateurs jusqu’à dans les médias mainstream, ont relevé cette phrase, dont la bêtise n’a vraiment pas besoin d’être surlignée. En effet, rien que l’utilisation abusive du terme ‘épuration ethnique’ - jusqu’ici employé pour qualifier des massacres commis dans l’ex-Yougoslavie, le Myanmar avec la persécution des Rohingyas (musulmans) et d’autres pays en guerre (mais j’ai oublié, la France est « en guerre » contre un « ennemi intérieur » !) où les victimes se comptent en centaines de milliers – suffit pour disqualifier ce Manifeste de la honte.
« Parce qu’au vieil antisémitisme de l’extrême droite, s’ajoute l’antisémitisme d’une partie de la gauche radicale qui a trouvé dans l’antisionisme l’alibi pour transformer les bourreaux des Juifs en victimes de la société. »
Il ne peut s’agir de laisser passer une telle calomnie contre la gauche, laquelle n’a aucune leçon à prendre des signataires de ce texte parmi lesquels on trouve des démagogues anti-immigrés notoires, des spécialistes de la diabolisation des Musulman.e.s (voilées notamment) et des populations multiethniques des quartiers populaires ainsi que des ultrasionistes justifiant souvent sur des bases raciales la colonisation des territoires occupés et les massacres commis par l’armée israélienne. Et oui, nous sommes antisionistes car opposés à l’idéologie et la pratique de ce mouvement politique – le sionisme - et de l’Etat qu’il a engendré.
Non, Mesdames et Messieurs Sarkozy, Badinter, Ferry, Henri-Lévy, Raffarin, Ciotti, Wauquiez, Valls, Habib, Ghozlan, Pinault, Estrosi, Chalgoumi, Finkelkraut, Cazeneuve, Perben et compagnie, s’il existe des manifestations d’antisémitisme dans notre camp social et politique, nous les condamnons fermement mais nous n’avons pas besoin de vous pour nous en occuper. Au contraire, si vous avez voulu dévaloriser et discréditer le combat contre l’antisémitisme vous ne vous en auriez pas pris autrement.
« Parce que la bassesse électorale calcule que le vote musulman est dix fois supérieur au vote juif. » La bassesse électorale depuis bien d’années consiste évidemment à courir après le Front National en flattant les pires préjugés d’une partie de l’électorat majoritaire (n’est-ce pas MM Wauquiez, Sarkozy, Valls et Ciotti, mais aussi Macron et Collomb, responsables de la dernière Loi scélérate appelée Asile et Immigration ?). Comment expliquer autrement, par exemple, la Loi de 2004 interdisant les signes religieux à l’école, la lâcheté des politiques face aux tentatives d’exclure les femmes voilées des sorties scolaires, l’affaire des décrets anti-‘burkini’, la suppression des menus de remplacement dans certaines communes, le refus de permis de construire de mosquées … ?
« [N]ous demandons que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques, comme le furent les incohérences de la Bible ... »
En dehors de l’évident ridicule, souligné par d’autres que moi (2) de prétendre lutter contre l’antisémitisme en supprimant des textes religieux vieux de plus d’un millénaire et demi, les signataires pensent-ils que les Chrétien.ne.s prennent tous au mot les nombreux passages sanguinaires qu’on peut facilement trouver dans la Bible ? Pourquoi feignent-ils et -elles d’ignorer d’autres versets qui prêchent la tolérance et appellent les fidèles à protéger les Juif-ve-s et les Chrétien.ne.s ? Et surtout quelle ignorance de ou mépris pour la communauté musulmane en France.
Quant à certain.e.s entre vous, nous avons (ou avions) pour vous un certain respect, soit pour votre talent d’artiste, soit pour vos prises de positions progressistes dans le passé. Vous avez été pour certain.e.s signataires de textes contre le Front National ou contre l’expulsion des migrants. Il n’est jamais trop tard pour se ressaisir. Sinon, nous sommes vraiment désolés pour vous, mais il ne nous restera que de constater le naufrage.
(1) http://www.leparisien.fr/societe/manifeste-contre-le-nouvel-antisemitism...
(2) Voir par exemple Marwan Mohammed : ‘L’islamophobie ne sera jamais une réponse à l’antisémitisme’ https://blogs.mediapart.fr/marwan-muhammad/blog/230418/lislamophobie-ne-...

Blog
Auteur: 
Colin de Saint-Denis