Vidal en croisade contre l'islamo-gauchisme

F. Vidal, ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) a annoncé le 16 février à l'Assemblée Nationale sa volonté que le CNRS mène une enquête sur l'islamogauchisme à l'université. Blanquer avait déjà dit au mois d'octobre que ce que l'on appelait "l'islamogauchisme" faisait des ravages à l'université. Ces propos sont scandaleux à bien des égards :

- la ministre utilise un terme qui n'a rien de scientifique et dont les contours sont mal définis mais qui est largement utilisé par l'extrême droite pour stigmatiser une partie de la communauté scientifique. Non seulement, elle insulte les fonctionnaires dont elle a la charge mais elle le fait en utilisant le vocabulaire de l'extrême droite, ce qui légitime  la montée fascisante à laquelle on assiste.

- la ministre de l'enseignement supérieur se focalise sur des problèmes qui n'existent pas. Il y a des débats parmi les chercheurs.ses autour des questions de genre, de racialisation, d'intersectionnalité,... mais il s'agit de débats scientifiques entre pairs qui n'ont pas besoin d'un arbitrage ministériel. F. Vidal s'immisce dans le débat scientifique et c'est une grave atteinte à la liberté académique.

- au contraire, ces propos détournent des vrais problèmes. En particulier, les étudiants sont encore largement exclus des universités, parfois dans une grande précarité, très inquiets pour leur avenir et la gestion de la situation est déplorable. La Loi de Programmation de la Recherche, qui a été largement rejetée par la communauté, a été promulguée. Elle promet d'augmenter la précarité des personnels ainsi que la difficulté de mener à bien des recherches e toute la liberté, ce qui va encore amplifier les difficultés réelles de l'ESR.

Une pétition demandant la démission de F. Vidal suite à cette sortie a rassemblé plus de 20 000 signataires. L'intersyndicale de l'ESR ainsi par plusieurs collectifs travaillent à continuer à rassembler des signatures et à recentrer le débat sur : la situation dramatique des étudiants, les attaques de la liberté académique, l'augmentation croissante de la précarité dans l'ESR

Le site de la pétition : https://www.wesign.it/fr/science/nous-universitaires-et-chercheurs-demandons-avec-force-la-demission-de-frederique-vidal

Un article d'Acrimed qui résume les réactions médiatiques : https://www.acrimed.org/L-universite-menacee-par-l-islamo-gauchisme-Une

Collectif Ensemble Paris Saclay

Article